Ça joue dur en ce début de campagne électorale au Québec. Les différents partis tentent, comme c’est le cas à chaque élection, de tirer la couverture de leur côté. Et ça va vite, très vite. Je m’explique. Les partis ont bien compris l’importance de contrôler l’agenda de la journée. Résultat: ils tiennent tous leur point de presse en même temps en matinée afin de marquer le coup. Résultat: les médias doivent faire des choix. Résultat: On manque la moitié de l’information livrée. Alternative:suivre la campagne sur Twitter grâce au fameux #qc2012. Mais on s’y perd rapidement.

Ce qu’on qualifiait de «première campagne 2.0» a de quoi nous étourdir. Les spin doctors des différents partis ou le chef lui-même, lorsqu’on parle de la Coalition Avenir Québec, s’affairent, seconde par seconde, à nous livrer la ligne officielle du parti, à démentir les affirmations des adversaires ou à s’attaquer mutuellement. Les tweets s’affichent à un rythme effréné et rendent la vie difficile à quelqu’un qui souhaite suivre les débats. Et les journalistes dans tout ça? Chaque média a déployé un journaliste avec chaque grand parti. Chacun d’eux tweete en direct, minute par minute, pour que nous ne manquions rien des annonces. Utile en soi, mais ce n’est rien pour guérir notre étourdissement!

Il faut donc se résigner à comprendre qu’on ne pourra pas tout lire et qu’inévitablement, certaines choses vont nous glisser entre les doigts. Mais il faut surtout se réjouir du fait que malgré cette situation, il s’agit de la réelle première campagne québécoise où le citoyen ordinaire peut interagir avec l’ensemble des gens intéressés par la chose politique, avec les médias, les analystes, les candidats, les organisateurs, alouette. C’est une chance en or qu’il importe de saisir pour faire entendre notre voix avant le Jour J du 4 septembre.

Deux solutions existent. D’abord, vous pouvez suivre H+K Stratégies sur Twitter : @hkquebec! C’est la plus simple ;-)

Si vous en voulez un petit peu plus, vous pouvez aussi vous abonner à la liste qu’a créée Marc Snyder (notre directeur, médias sociaux et communications numériques) qui comprend les comptes officiels des cinq principaux partis et de leur chef ou co-chefs.