À l’heure où les médias sociaux côtoient les médias traditionnels, l’équipe de H+K Stratégies vous propose le bulletin PolitiqueQuebec.ca.

Préparé par nos experts, Gérald Belley, Martin Briand, Pierre Châteauvert et Andréanne Séguin, PolitiqueQuebec.ca se veut un outil mettant en relief les informations qui peuvent influer sur vos activités de représentation d’intérêt.

Vous recevrez ce bulletin de façon régulière à des moments où l’actualité gouvernementale et politique québécoise le justifiera.

Si la lecture de cette première édition de PolitiqueQuebec.ca soulève chez vous des questions ou des commentaires, nous vous invitons à entrer en contact avec nous.

Nous espérons que vous aurez autant de plaisir à le lire que nous avons eu à le préparer!

Josiane Hébert
Vice-présidente et chef de groupe Affaires publiques et gouvernementales pour le Québec

* * * * *

Commission Charbonneau

La présidente de la Commission d’enquête sur la construction, la juge France Charbonneau, vient de donner le signal de départ des travaux.

Elle a choisi de le faire par le biais d’une vidéo évitant ainsi les questions des journalistes. Avec un ton plutôt solennel, elle s’adresse directement à la population du Québec à qui elle demande aussi de contribuer aux travaux de la Commission et de dénoncer toute situation pouvant les aider dans leurs travaux.

Prochaines étapes :

  • Déclaration de la juge en mai ou en juin
  • Audition d’experts.

* * * * *

Élection partielle

À la suite de la démission du député d’Argenteuil, David Whissell, en décembre dernier, le premier ministre a l’obligation de déclencher une élection partielle six mois après que la circonscription soit devenue vacante à moins qu’il décide de déclencher une élection générale…

* * * * *

Dernière session avant les prochaines élections?

Bien malin celui qui peut le confirmer

Qu’il s’agisse de la dernière session parlementaire ou pas, les débats qui ont repris leur cours à l’Assemblée nationale sont toujours animés, voire parfois houleux.

À la suite de la disparition de l’Action démocratique du Québec (ADQ), les neuf députés de la Coalition avenir Québec (CAQ) essaient de tirer leur épingle du jeu. En effet, le président de l’Assemblée nationale, Jacques Chagnon, n’ pas reconnue la CAQ comme parti officiel faisant en sorte qu’elle ne peut être désignée 2e groupe d’opposition comme l’ADQ.

Pendant que Jean Charest et Pauline Marois ont des échanges vigoureux au Salon bleu, François Legault ne peut prendre part aux débats. M. Legault s’en remet notamment à Gérard Deltell pour donner vie à la CAQ à l’Assemblée nationale.

La dame de béton de l’opposition

La chef du Parti québécois (PQ), Pauline Marois, est maintenant la seule à occuper la fonction de chef de l’opposition, puisque l’ADQ n’existe plus. Réclamant des élections générales au printemps, son retour à l’Assemblée nationale a été marqué par un caucus soudé et une remontée dans les sondages.

Du jamais vu

Une première à l’Assemblée nationale : 16 députés siègent officiellement comme député indépendant. De ce nombre, 9 sont affiliés à la CAQ, Amir Khadir représente Québec Solidaire et Jean-Martin Aussant, Option nationale. En fait, seuls Lisette Lapointe, Louise Beaudoin et Pierre Curzi, qui ont quitté le caucus péquiste, siègent réellement à titre d’indépendants. Il est toutefois question que Mme Beaudoin et M. Curzi retournent au PQ. Finalement, Tony Tomassi (PLQ) et René Gauvreau (PQ), qui ont été exclus de leur caucus pour cause d’enquête policière, complètent ce groupe.

Budget Bachand : 1er signal de la course électorale?

Le prochain budget du ministre des Finances, Raymond Bachand, prévu au cours de la 2e partie de mars, risque d’avoir une saveur électoraliste tout en gardant le cap sur le retour à l’équilibre budgétaire en 2013-2014. Si le 3e budget Bachand permet au PLQ de faire une remontée significative dans les sondages, il est possible que M. Charest soit tenté d’appeler les Québécois aux urnes.

À surveiller

  • Le Plan Nord : Jean Charest continue de laisser une grande place à ce projet gouvernemental dans son agenda politique. Héritage personnel ou testament politique, le Plan Nord sera assurément une pièce maîtresse de la prochaine campagne électorale. Les débats sur l’adoption du projet de loi créant la Société du Plan Nord sont toujours en cours. Peut-être un bâillon?
  • La grogne des étudiants face à l’augmentation des frais de scolarité gagne de plus en plus d’adeptes et place la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Line Beauchamp, au cœur de l’actualité. Les grèves étudiantes s’intensifient à travers le Québec.
  • L’installation de radars photo se poursuit et le gouvernement permet maintenant des projets-pilotes dans des municipalités. Le ministre des Transports, Pierre Moreau, semble trouver qu’il s’agit d’un bon moyen pour contrôler les excès de vitesse et la sécurité routière, mais rappelons aussi que ces radars photo ont rapporté depuis leur installation plus de 19 millions de dollars dans les coffres de l’État.
  • La partie de bras de fer engagée entre la ministre du Travail, Lise Thériault, et la FTQ construction ne semble pas vouloir se terminer. Le syndicat refuse de collaborer au Comité de transition sur le placement syndical formé par la ministre.

Sondage CROP – Le Soleil – La Presse du 23 février 2012

Parti québécois : 30 %

Parti libéral du Québec : 29 %

Coalition avenir Québec : 26 %

Québec solidaire : 8 %

Parti vert : 3 %

Autres : 2 %