Non, je ne traiterai pas, dans ce billet, de la campagne électorale qui est en cours chez nous mais bien de celle chez nos voisins du Sud.

Aux États-Unis, il va sans dire que tant le président Barack Obama et le candidat républicain Mitt Romney utilisent les médias sociaux. Malheureusement, ni l’un ni l’autre n’utilisent à fond leur côté social (justement!), selon une étude publiée par le Pew Research Center’s Project for Excellence in Journalism.

Une étude qui contient peu de statistiques surprenantes

En effet, qu’Obama surpasse Romney en volume n’est pas une grosse surprise. Au cours de la période de deux semaines en juin (4-17 juin) analysée par Pew, les campagnes Obama et Romney ont respectivement a mis en ligne 21 et 10 capsules vidéo, 106 et 55 billets de blogues et 404 et 14 tweets. Il n’y a que sur Facebook que Romney surpasse Obama avec 34 mises à jour vs. 27.

Sur le plan du contenu, on constate le principal sujet des messages des deux campagnes portait sur la politique intérieure (aucun message n’a porté sur la politique étrangère).

Malheureusement, les campagnes ont essentiellement utilisé les plateformes de médias sociaux de façon unidirectionnelle. Des 404 tweets de la campagne démocrate,  14 étaient de retweets de «citoyens ordinaires». Sur les 14 tweets publiés par la campagne républicaine, un seul était un retweet.

Les rétroactions (devraient) permettent d’ajuster le tir

Si les deux campagnes passaient plus de temps à consulter les interactions que les gens ont avec eux, cela leur permettrait d’ajuster le tir pour la suite des choses. La vidéo de l’équipe démocrate le plus visionné (de la période) est celui où c’est plutôt Michelle Obama et leurs enfants qui sont en vedette.

Également, on constate que le thème qui a suscité le plus de réponses du côté démocrate est le thème de l’immigration alors que c’était celui de la santé du côté républicain.

On verra, au cours des prochaines semaines si, sur la base de ces résultats, les campagnes évoluent dans le ton que sur le plan du contenu.