H+K Stratégies a acheminé un court questionnaire aux principales formations politiques – PQ, PLQ et CAQ – qui aspirent à former le prochain gouvernement du Québec en précisant que celui-ci s’adressait à un député sortant et à un nouveau candidat.  Les répondants étaient déterminés par le parti politique.

Le but de cet exercice est de mieux connaître ceux et celles qui sollicitent la confiance des Québécois.

Voici les réponses reçues de Gyslaine Desrosiers, candidate du Parti québécois dans Blainville.

La circonscription de Blainville est située dans la région des Laurentides. Le député sortant, l’indépendant Daniel Ratthé, ne s’est pas représenté. Ghyslaine Desrosiers en est à sa première expérience en politique active. Infirmière de profession, elle occupait jusqu’à l’annonce de sa candidature le poste de présidente du conseil d’administration du Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone (SIDIIEF). Anciennement, elle était présidente et directrice générale de l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ).

Q.1 Quelle est votre vision de votre région, de ce qu’elle représente?

La circonscription de Blainville, située administrativement et géographiquement dans la région des Laurentides (Basse-Laurentides), fait partie de la couronne–nord de Montréal donc partie prenante des enjeux de la grande région métropolitaine. Banlieues à la démographie explosive, ayant un caractère fortement résidentiel, la qualité de vie est au cœur des préoccupations des familles, tel le transport  (le parachèvement de la 19) et l’accès aux services de santé. La présence d’un secteur agricole important peut présenter une cohabitation difficile avec le résidentiel et le développement de parcs industriels.

Les Basses–Laurentides, enclavées entre la métropole et les Laurentides proprement dites, sont à la fois trop proche et trop loin, souffrent des maux de ce qu’on appelle les villes dortoirs et doivent éviter un développement erratique et avoir une vision d’urbanisme d’avant-garde. Par ailleurs, la région présente plusieurs sites au cachet patrimonial ou récréotouristique qui mériteraient d’être davantage mis en valeur.

Q.2 Quel serait le premier geste que vous poseriez au lendemain de votre élection?

Envoyer  un courriel de remerciements aux militants péquistes du comté et à tous les bénévoles,  ainsi que  téléphoner à chacun des 4 maires de ma circonscription pour les informer que je les rencontrerai dans les meilleurs délais.

Q.3 Classez parmi les cinq sujets suivants du plus important au moins important pour vous :

1. Le rayonnement des petites entreprises

2. La préservation des sites naturels

3. La prospérité et l’exploitation des richesses naturelles

4. L’importance de l’image publique

5. La diversité culturelle

Q.4 À part Jean Lesage, René Lévesque ou votre chef de parti actuel, quel est le politicien contemporain sur la scène politique au Québec vous ayant le plus inspiré?

Jacques Parizeau, pour la confiance en nos moyens de devenir un pays qu’il nous transmettait avec pédagogie et assurance.